Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député

permanences

Communiqués et interventions

15/05/2018 Communiqué de presse
Harcèlement téléphonique: Stéphane Demilly demande au gouvernement d’agir !
Lire la suite

09/05/2018 Communiqué de presse
Réforme des institutions et relation Etat/collectivités: Stéphane Demilly interpelle le gouvernement sur le ras le bol...
Lire la suite

11/04/2018 Proposition de Loi
Démarchage téléphonique
Lire la suite

04/04/2018 Communiqué
Canal Seine-Nord et Loi Mobilités Stéphane Demilly interpelle le gouvernement
Lire la suite

03/04/2018 Communiqué
Plan Préfectures Nouvelle Génération Stéphane Demilly interpelle le gouvernement
Lire la suite

30/03/2018 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à créer un droit d’opposition effectif du consommateur face au...
Lire la suite

05/03/2018 Canal Seine Nord Europe
Les « Députés du Canal Seine-Nord Europe » sollicitent une rencontre avec le Président de la République.
Lire la suite

01/03/2018 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à faire reconnaitre la lutte contre le diabète "Grande Cause...
Lire la suite

01/03/2018 Communiqué
Rapport Spinetta : pas de citoyens de seconde zone !
Lire la suite

28/02/2018 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le commerce illicite des produits...
Lire la suite

19/02/2018 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi relative aux sociétés agroalimentaires
Lire la suite

14/02/2018 Communiqué
Intéressement des salariés aux bénéfices des entreprises: Stéphane Demilly interpelle le gouvernement
Lire la suite

13/02/2018 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi relative au pouvoir d'adaptation des vitesses maximales...
Lire la suite

05/02/2018 Communiqué
Mission Centenaire de la Première Guerre mondiale: Stéphane Demilly fermement opposé à la création d’un nouvel...
Lire la suite

01/02/2018 Communiqué
Le rapport Duron prend acte de la réalisation du Canal Seine-Nord Europe
Lire la suite

23/01/2018 Communiqué
Développement de la filière Biogaz: Stéphane Demilly interpelle le gouvernement
Lire la suite

16/01/2018 Communiqué
Stéphane Demilly interpelle le gouvernement sur la mise en place de Zones Franches de centre ville
Lire la suite

02/01/2018 Communiqué
Stéphane Demilly aux côtés des troupes françaises au Mali
Lire la suite

22/11/2017 Communiqué
Stéphane Demilly adresse un courrier à la présidente de la SIP pour dénoncer la fermeture de l'agence de PERONNE
Lire la suite

14/11/2017 Information Presse
Avenir de la CCI Amiens - Picardie : Stéphane Demilly interpelle le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie...
Lire la suite

08/11/2017 Information Presse
Stéphane Demilly, Député de la Somme, a réuni aujourd’hui à l’Assemblée nationale, les « Députés du Canal » afin...
Lire la suite

23/10/2017 Proposition de Loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi relative à la création d’un chèque-emploi collectivités...
Lire la suite

28/09/2017 Communiqué
Canal Seine-Nord Europe Appel au rassemblement pour la venue d'Emmanuel Macron !
Lire la suite

14/09/2017 Communiqué
Canal Seine-Nord Europe : Réunion publique vendredi à Péronne
Lire la suite

13/09/2017 Communiqué
CANAL SEINE-NORD : REUNION PUBLIQUE VENDREDI 15 SEPTEMBRE A PERONNE
Lire la suite

12/09/2017 Communiqué
Les Collectivités s’engagent pour le Canal Seine-Nord Europe !
Lire la suite

06/07/2017 Communiqué de Presse
Canal Seine-nord : Stéphane Demilly saisit le Président de la République
Lire la suite

31/03/2017 Communiqué de presse
Explosion des délais pour les rendez-vous médicaux: Stéphane Demilly saisit la Ministre de la Santé
Lire la suite

30/03/2017 Communiqué de Presse
Société de projet du Canal Seine-Nord Europe Le décret publié au Journal officiel !
Lire la suite

29/03/2017 Communiqué de Presse
Canal Seine-Nord Europe Stéphane Demilly nommé au Comité stratégique
Lire la suite


Les archives : 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

 

imprimer cette page

Communiqué de Presse 17/01/2017

« Qui veut la peau de la ruralité ?! »

 Lors de la séance de Questions au gouvernement de ce mardi, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a interpellé le Ministre de l’Intérieur sur le plan « Préfectures nouvelle génération » et la réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité.

 

« Dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité, soit, dans le département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 ! Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales ! » a notamment tenu à dénoncer Stéphane Demilly.

 

A ces inquiétudes, aucune réponse sérieuse n’est à ce jour apportée par le gouvernement afin, d’une part, de compenser la surcharge à prévoir pour les communes centralisatrices et, d’autre part, pour garantir l’existence d’un service de proximité dans les communes rurales.

 

 

La vidéo de la question et de la réponse est disponible sur le site de l’Assemblée nationale : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4579896_587e217698eac.2eme-seance--questions-au-gouvernement--statut-de-paris-et-amenagement-metropolitain-nouvelle-lec-17-janvier-2017

 

 

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de l’intervention de Stéphane Demilly :

 

« « Qui veut la peau de la ruralité ? », telle est la question que se posent de nombreux élus locaux qui ont encore, pour quelques semaines, le droit à la parole dans cet hémicycle.

 

Malgré les Assises de la ruralité en 2014, trois comités interministériels en moins de deux ans et une centaine de mesures annoncées, force est de constater que le monde rural et votre gouvernement, ça fait deux !

 

Dernier exemple en date, le plan « Préfectures nouvelle génération ». Un plan d’ores et déjà rejeté par plus de 60% des élus locaux selon un récent rapport de la délégation sénatoriale aux collectivités.

 

Dans ce plan, s’y trouve notamment, une réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité. Si nous partageons l’objectif de sécurisation, la méthode est quant à elle contestable ! Car, dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité… soit, pour prendre l’exemple de mon département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 !

Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées… et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales !

 

Les quelques euros proposés aux communes « centralisatrices » et les quelques points de recueil mobiles ne compenseront pas ce nouvel abandon du monde rural !

Même si Dalida est d’actualité, nos communes se lassent d’entendre « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots… ».

 

Monsieur le Ministre, entendez l’appel des élus locaux et remettez à plat ce plan !

Il vous reste encore quelques semaines avant que les Français de la ruralité n’expriment démocratiquement leur sentiment d’abandon ! »

 

« Qui veut la peau de la ruralité ?! »

Communiqué de Presse
« Qui veut la peau de la ruralité ?! »

17/01/2017

 Lors de la séance de Questions au gouvernement de ce mardi, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a interpellé le Ministre de l’Intérieur sur le plan « Préfectures nouvelle génération » et la réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité.

 

« Dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité, soit, dans le département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 ! Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales ! » a notamment tenu à dénoncer Stéphane Demilly.

 

A ces inquiétudes, aucune réponse sérieuse n’est à ce jour apportée par le gouvernement afin, d’une part, de compenser la surcharge à prévoir pour les communes centralisatrices et, d’autre part, pour garantir l’existence d’un service de proximité dans les communes rurales.

 

 

La vidéo de la question et de la réponse est disponible sur le site de l’Assemblée nationale : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4579896_587e217698eac.2eme-seance--questions-au-gouvernement--statut-de-paris-et-amenagement-metropolitain-nouvelle-lec-17-janvier-2017

 

 

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de l’intervention de Stéphane Demilly :

 

« « Qui veut la peau de la ruralité ? », telle est la question que se posent de nombreux élus locaux qui ont encore, pour quelques semaines, le droit à la parole dans cet hémicycle.

 

Malgré les Assises de la ruralité en 2014, trois comités interministériels en moins de deux ans et une centaine de mesures annoncées, force est de constater que le monde rural et votre gouvernement, ça fait deux !

 

Dernier exemple en date, le plan « Préfectures nouvelle génération ». Un plan d’ores et déjà rejeté par plus de 60% des élus locaux selon un récent rapport de la délégation sénatoriale aux collectivités.

 

Dans ce plan, s’y trouve notamment, une réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité. Si nous partageons l’objectif de sécurisation, la méthode est quant à elle contestable ! Car, dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité… soit, pour prendre l’exemple de mon département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 !

Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées… et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales !

 

Les quelques euros proposés aux communes « centralisatrices » et les quelques points de recueil mobiles ne compenseront pas ce nouvel abandon du monde rural !

Même si Dalida est d’actualité, nos communes se lassent d’entendre « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots… ».

 

Monsieur le Ministre, entendez l’appel des élus locaux et remettez à plat ce plan !

Il vous reste encore quelques semaines avant que les Français de la ruralité n’expriment démocratiquement leur sentiment d’abandon ! »

imprimer cette page