Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député

permanences

Communiqués et interventions

06/02/2017 Proposition de Loi
Stéphane Demilly cosigne une proposition de loi visant à appliquer le droit à l’oubli à 5 ans pour les personnes...
Lire la suite

25/01/2017 Question écrite
Sur la problématique du ratio des prairies permanentes en région Hauts-de-France.
Lire la suite

25/01/2017 Communiqué de presse
Prix du lait : la situation n’est plus tenable !
Lire la suite

17/01/2017 Communiqué de Presse
« Qui veut la peau de la ruralité ?! »
Lire la suite

30/11/2016 Communiqué de presse
Canal Seine-Nord Europe Le gouvernement doit cesser de tergiverser !
Lire la suite

28/11/2016 Communiqué de Presse
Canal Seine-Nord : les collectivités s’engagent !
Lire la suite

24/11/2016 Canal Seine Nord Europe
L'Ile de France s'engage!
Lire la suite

10/11/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à garantir un accès aux soins égal sur tout le territoire
Lire la suite

27/10/2016 Communiqué
Rapport pour avis de Stéphane Demilly sur le volet Affaires maritimes du Projet de loi de Finances pour 2017.
Lire la suite

27/10/2016 Communiqué de presse
Canal Seine-Nord Europe Le ministre des transports réunira les acteurs du dossier sous 15 jours
Lire la suite

18/10/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à étendre le dispositif par l’envoi d’un SMS à tous les...
Lire la suite

12/10/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à instaurer une taxe sur les transferts de sportifs...
Lire la suite

05/10/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi visant à instaurer des zones franches rurales au sein des zones de...
Lire la suite

15/09/2016 Question écrite
Monsieur Stéphane Demilly alerte Madame la Ministre des Affaires sociales et de la santé sur les projets de décrets...
Lire la suite

06/09/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi destinée à enrayer la propagation des maladies de la vigne
et...
Lire la suite

05/09/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi constitutionnelle visant à augmenter le nombre limite de commissions...
Lire la suite

05/09/2016 Proposition de résolution
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de Résolution tendant à modifier le Règlement de l’Assemblée nationale, et à...
Lire la suite

29/08/2016 Communiqué de Presse
Canal Seine-Nord Europe : une fin d’année décisive
Lire la suite

19/08/2016 Communiqué de Presse
Crise agricole Recherche Ministre de l’agriculture désespérément !
Lire la suite

18/08/2016 Communiqué de Presse
Jeux Olympiques Plaçons Paris 2024 sous le signe du dialogue des cultures !
Lire la suite

17/08/2016 Question écrite
Actions mises en œuvre et envisagées par la France pour libérer les lycéennes otages de l’organisation « Boko Haram »...
Lire la suite

19/07/2016 Question écrite
Canal Seine-Nord Europe
Lire la suite

19/07/2016 Question écrite
Situation de la Maison d’Arrêt d’Amiens dans la Somme.
Lire la suite

01/07/2016 Question écrite
Maladie de Lyme
Lire la suite

29/06/2016 Communiqué de Presse
Centenaire de la Bataille de la Somme: La France sera à la hauteur de l’événement
Lire la suite

24/06/2016 Proposition de loi
Stéphane Demilly a cosigné une proposition de loi relative à la reconnaissance faciale dans les enquêtes terroristes et...
Lire la suite

24/06/2016 Question écrite
Stéphane Demilly interroge M. le garde des sceaux, ministre de la justice sur le rapport établi conjointement par...
Lire la suite

21/06/2016 Communiqué de Presse
Centenaire de la bataille de la Somme: Stéphane Demilly interpelle le gouvernement lors des questions d’actualité
Lire la suite

16/06/2016 Question écrite
Etudiants en orthophonie
Lire la suite

10/06/2016 Centenaire de la bataille de la Somme
Centenaire de la Bataille de la Somme Il n’y a pas de morts de seconde zone !
Lire la suite


Les archives : 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

 

imprimer cette page

Communiqué de Presse 17/01/2017

« Qui veut la peau de la ruralité ?! »

 Lors de la séance de Questions au gouvernement de ce mardi, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a interpellé le Ministre de l’Intérieur sur le plan « Préfectures nouvelle génération » et la réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité.

 

« Dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité, soit, dans le département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 ! Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales ! » a notamment tenu à dénoncer Stéphane Demilly.

 

A ces inquiétudes, aucune réponse sérieuse n’est à ce jour apportée par le gouvernement afin, d’une part, de compenser la surcharge à prévoir pour les communes centralisatrices et, d’autre part, pour garantir l’existence d’un service de proximité dans les communes rurales.

 

 

La vidéo de la question et de la réponse est disponible sur le site de l’Assemblée nationale : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4579896_587e217698eac.2eme-seance--questions-au-gouvernement--statut-de-paris-et-amenagement-metropolitain-nouvelle-lec-17-janvier-2017

 

 

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de l’intervention de Stéphane Demilly :

 

« « Qui veut la peau de la ruralité ? », telle est la question que se posent de nombreux élus locaux qui ont encore, pour quelques semaines, le droit à la parole dans cet hémicycle.

 

Malgré les Assises de la ruralité en 2014, trois comités interministériels en moins de deux ans et une centaine de mesures annoncées, force est de constater que le monde rural et votre gouvernement, ça fait deux !

 

Dernier exemple en date, le plan « Préfectures nouvelle génération ». Un plan d’ores et déjà rejeté par plus de 60% des élus locaux selon un récent rapport de la délégation sénatoriale aux collectivités.

 

Dans ce plan, s’y trouve notamment, une réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité. Si nous partageons l’objectif de sécurisation, la méthode est quant à elle contestable ! Car, dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité… soit, pour prendre l’exemple de mon département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 !

Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées… et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales !

 

Les quelques euros proposés aux communes « centralisatrices » et les quelques points de recueil mobiles ne compenseront pas ce nouvel abandon du monde rural !

Même si Dalida est d’actualité, nos communes se lassent d’entendre « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots… ».

 

Monsieur le Ministre, entendez l’appel des élus locaux et remettez à plat ce plan !

Il vous reste encore quelques semaines avant que les Français de la ruralité n’expriment démocratiquement leur sentiment d’abandon ! »

 

« Qui veut la peau de la ruralité ?! »

Communiqué de Presse
« Qui veut la peau de la ruralité ?! »

17/01/2017

 Lors de la séance de Questions au gouvernement de ce mardi, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a interpellé le Ministre de l’Intérieur sur le plan « Préfectures nouvelle génération » et la réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité.

 

« Dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité, soit, dans le département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 ! Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales ! » a notamment tenu à dénoncer Stéphane Demilly.

 

A ces inquiétudes, aucune réponse sérieuse n’est à ce jour apportée par le gouvernement afin, d’une part, de compenser la surcharge à prévoir pour les communes centralisatrices et, d’autre part, pour garantir l’existence d’un service de proximité dans les communes rurales.

 

 

La vidéo de la question et de la réponse est disponible sur le site de l’Assemblée nationale : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4579896_587e217698eac.2eme-seance--questions-au-gouvernement--statut-de-paris-et-amenagement-metropolitain-nouvelle-lec-17-janvier-2017

 

 

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de l’intervention de Stéphane Demilly :

 

« « Qui veut la peau de la ruralité ? », telle est la question que se posent de nombreux élus locaux qui ont encore, pour quelques semaines, le droit à la parole dans cet hémicycle.

 

Malgré les Assises de la ruralité en 2014, trois comités interministériels en moins de deux ans et une centaine de mesures annoncées, force est de constater que le monde rural et votre gouvernement, ça fait deux !

 

Dernier exemple en date, le plan « Préfectures nouvelle génération ». Un plan d’ores et déjà rejeté par plus de 60% des élus locaux selon un récent rapport de la délégation sénatoriale aux collectivités.

 

Dans ce plan, s’y trouve notamment, une réforme de l’instruction et de la délivrance des cartes nationales d’identité. Si nous partageons l’objectif de sécurisation, la méthode est quant à elle contestable ! Car, dans un mois, seules les communes dotées d’un dispositif de recueil sécurisé pourront continuer à traiter les demandes de cartes d’identité… soit, pour prendre l’exemple de mon département de la Somme, 16 communes compétentes sur les 779 !

Cela signifie, d’un côté, un afflux de demandes ingérable pour la poignée de communes équipées… et, de l’autre côté, la disparition d’un service de proximité dans les communes rurales !

 

Les quelques euros proposés aux communes « centralisatrices » et les quelques points de recueil mobiles ne compenseront pas ce nouvel abandon du monde rural !

Même si Dalida est d’actualité, nos communes se lassent d’entendre « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots… ».

 

Monsieur le Ministre, entendez l’appel des élus locaux et remettez à plat ce plan !

Il vous reste encore quelques semaines avant que les Français de la ruralité n’expriment démocratiquement leur sentiment d’abandon ! »

imprimer cette page