Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député Stéphane Demilly - Votre député

permanences

Visites terrain

Demo2 first
ROSIERES EN SANTERRE
Stéphane est allé visiter l'école privée Sainte Famille en compagnie de la directrice Françoise Adde
Demo2 first
MEHARICOURT
Découverte cet après-midi de la collection de tracteurs anciens de Jean-Michel et Pascal Satizelle en présence du maire de la commune, Françoise Deflandre
Demo2 first
HARBONNIERES
Stéphane a rencontré Jean Pachla éleveur de pigeons de compétition
Demo2 first
ROISEL
Stéphane Demilly a accepté de participer ce matin à une opération organisée par la Chambre des Métiers de la Somme. Il a donc aidé à la fabrication du boudin noir à la boucherie-charcuterie Van Coppenolle
Demo2 first
ROISEL
Rencontre avec les bénévoles de l'association "le secours Notre Dame de Moyenpont"
Demo2 first
EPEHY
Visite du garage CHRISTOPHE en compagnie de Jean-Michel Martin, maire de la commune
Demo2 first
Flers
En compagnie de Pierrick Capelle, producteur, qui s'est lancé dans la production et la vente de racines d'endives.
Demo2 first
Rancourt
Accueilli par Christophe Mottint et Raymond Bastiaens, deux des trois dirigeants de l'entreprise "Arc Food France", à Rancourt.
Demo2 first
Equancourt
Stéphane a visité l'atelier de couture et de repassage de Lydie Lebrun. N'hésitez pas à la contacter pour vos travaux de couture !
Demo2 first
VIENNE
Membre de la « Commission des droits de l’Homme et des questions humanitaires » de l’OSCE, Stéphane était en déplacement à Vienne en Autriche pour réfléchir, avec ses collègues internationaux, aux futures législations que les parlements devront élaborer pour lutter contre les « fake news » (fausses informations) qui envahissent notre société hyper-connectée.



les 30 dernières visites

Stéphane est allé visiter l'école privée Sainte Famille en compagnie de la directrice Françoise Adde
ROSIERES EN SANTERRE 29/03/2018
Stéphane est allé visiter l'école privée Sainte Famille en compagnie de la directrice Françoise Adde
Découverte cet après-midi de la collection de tracteurs anciens de Jean-Michel et Pascal Satizelle en présence du maire de la commune, Françoise Deflandre
MEHARICOURT 29/03/2018
Découverte cet après-midi de la collection de tracteurs anciens de Jean-Michel et Pascal Satizelle en présence du maire de la commune, Françoise Deflandre
Stéphane a rencontré Jean Pachla éleveur de pigeons de compétition
HARBONNIERES 29/03/2018
Stéphane a rencontré Jean Pachla éleveur de pigeons de compétition
Stéphane Demilly a accepté de participer ce matin à une opération organisée par la Chambre des Métiers de la Somme. Il a donc aidé à la fabrication du boudin noir à la boucherie-charcuterie Van Coppenolle
ROISEL 23/03/2018
Stéphane Demilly a accepté de participer ce matin à une opération organisée par la Chambre des Métiers de la Somme. Il a donc aidé à la fabrication du boudin noir à la boucherie-charcuterie Van Coppenolle
Rencontre avec les bénévoles de l'association
ROISEL 23/03/2018
Rencontre avec les bénévoles de l'association "le secours Notre Dame de Moyenpont"
Visite du garage CHRISTOPHE en compagnie de Jean-Michel Martin, maire de la commune
EPEHY 23/03/2018
Visite du garage CHRISTOPHE en compagnie de Jean-Michel Martin, maire de la commune
En compagnie de Pierrick Capelle, producteur, qui s'est lancé dans la production et la vente de racines d'endives.
Flers 23/03/2018
En compagnie de Pierrick Capelle, producteur, qui s'est lancé dans la production et la vente de racines d'endives.
Accueilli par Christophe Mottint et Raymond Bastiaens, deux des trois dirigeants de l'entreprise
Rancourt 23/03/2018
Accueilli par Christophe Mottint et Raymond Bastiaens, deux des trois dirigeants de l'entreprise "Arc Food France", à Rancourt.
Stéphane a visité l'atelier de couture et de repassage de Lydie Lebrun. N'hésitez pas à la contacter pour vos travaux de couture !
Equancourt 23/03/2018
Stéphane a visité l'atelier de couture et de repassage de Lydie Lebrun. N'hésitez pas à la contacter pour vos travaux de couture !
Membre de la « Commission des droits de l’Homme et des questions humanitaires » de l’OSCE, Stéphane était en déplacement à Vienne en Autriche pour réfléchir, avec ses collègues internationaux, aux futures législations que les parlements devront élaborer pour lutter contre les « fake news » (fausses informations) qui envahissent notre société hyper-connectée.
VIENNE 23/02/2018
Membre de la « Commission des droits de l’Homme et des questions humanitaires » de l’OSCE, Stéphane était en déplacement à Vienne en Autriche pour réfléchir, avec ses collègues internationaux, aux futures législations que les parlements devront élaborer pour lutter contre les « fake news » (fausses informations) qui envahissent notre société hyper-connectée.
Stéphane Demilly a participé à la remise des diplômes professionnels CAPA « jardinier-paysagiste » organisée par la section Péronne-Albert de l’ADAPEI.
ALBERT 19/02/2018
Stéphane Demilly a participé à la remise des diplômes professionnels CAPA « jardinier-paysagiste » organisée par la section Péronne-Albert de l’ADAPEI.
Baptème de la salle « Alain Jonard » dans les locaux du club de billard «le Rétro albertin»
ALBERT 16/02/2018
Baptème de la salle « Alain Jonard » dans les locaux du club de billard «le Rétro albertin»
A la rencontre de la classe de CM2 de Lucie Heyman à l'école Jeanne D'Arc de Roye, sélectionnée pour participer à la 22ème édition du Parlement des enfants.
ROYE 12/02/2018
A la rencontre de la classe de CM2 de Lucie Heyman à l'école Jeanne D'Arc de Roye, sélectionnée pour participer à la 22ème édition du Parlement des enfants.
Rencontre à l’Assemblée nationale sénégalaise avec des collègues parlementaires
SENEGAL 03/02/2018
Rencontre à l’Assemblée nationale sénégalaise avec des collègues parlementaires
En sa qualité de président du groupe d’amitié parlementaire France-Sénégal, Stéphane a accompagné le chef de l’État, Emmanuel Macron, lors de son déplacement à Dakar et à Saint-Louis Vendredi et Samedi. 
Ici visite du collège Bel-Air de Dakar.
SENEGAL 02/02/2018
En sa qualité de président du groupe d’amitié parlementaire France-Sénégal, Stéphane a accompagné le chef de l’État, Emmanuel Macron, lors de son déplacement à Dakar et à Saint-Louis Vendredi et Samedi. Ici visite du collège Bel-Air de Dakar.
Inauguration de la salle des fêtes réhabiltée
ESTREES-MONS 20/01/2018
Inauguration de la salle des fêtes réhabiltée
Au salon du livre
PERONNE 20/01/2018
Au salon du livre
Assemblée générale constitutive du syndicat des exploitants agricoles
ROSIERES EN SANTERRE 19/01/2018
Assemblée générale constitutive du syndicat des exploitants agricoles
Remise de médailles du travail à l'entreprise SOMEPIC
BOUZINCOURT 04/01/2018
Remise de médailles du travail à l'entreprise SOMEPIC
Soirée de nouvel an, au milieu de nos soldats, avec la Ministre des Armées et mon collègue sénateur Michel Boutant.
MALI 02/01/2018
Soirée de nouvel an, au milieu de nos soldats, avec la Ministre des Armées et mon collègue sénateur Michel Boutant.
A l’Assemblée nationale, en sa qualité de président du groupe d’amitié parlementaire France -Sénégal, Stéphane organisait un petit-déjeuner en présence de Bassirou Sene, ambassadeur du Sénégal à Paris. La discussion a essentiellement porté sur la situation économique et politique de ce beau pays de l’ Afrique de l’Ouest.
PARIS 20/12/2017
A l’Assemblée nationale, en sa qualité de président du groupe d’amitié parlementaire France -Sénégal, Stéphane organisait un petit-déjeuner en présence de Bassirou Sene, ambassadeur du Sénégal à Paris. La discussion a essentiellement porté sur la situation économique et politique de ce beau pays de l’ Afrique de l’Ouest.
Stéphane a reçu une représentante de l’ONG iFAW. Saviez-vous qu'il était toujours légal d'acheter de l'ivoire au sein de l'Union européenne ? Je viens de demander à la Commission de mettre un terme à ce commerce dans l'Union.
Assemblée Nationale 19/12/2017
Stéphane a reçu une représentante de l’ONG iFAW. Saviez-vous qu'il était toujours légal d'acheter de l'ivoire au sein de l'Union européenne ? Je viens de demander à la Commission de mettre un terme à ce commerce dans l'Union.
Cérémonie surprise de départ à la retraite d'Annie Gance, employée à l'ADMR de Nesle durant 40 ans.
LICOURT 15/12/2017
Cérémonie surprise de départ à la retraite d'Annie Gance, employée à l'ADMR de Nesle durant 40 ans.
Au club de judo remise de la médaille de l'Assemblée Nationale à Jules Legros, jeune judoka qui, à force de persévérance, merveilleusement accompagné par son entraîneur, sa famille et ses amis, a obtenu la ceinture noire !
Rosières-en-Santerre 15/12/2017
Au club de judo remise de la médaille de l'Assemblée Nationale à Jules Legros, jeune judoka qui, à force de persévérance, merveilleusement accompagné par son entraîneur, sa famille et ses amis, a obtenu la ceinture noire !
Remise de médailles du travail aux employés de l'entreprise BONDUELLE
ESTREES-MONS 17/11/2017
Remise de médailles du travail aux employés de l'entreprise BONDUELLE
Pose de la première pierre de la résidence sociale
ALBERT 13/11/2017
Pose de la première pierre de la résidence sociale "La fontaine" en compagnie des élus locaux, du directeur et président de l'ADAPEI et du personnel de l'ESAT
Les « Députés du Canal Seine-Nord » auditionne Xavier Bertrand
Assemblée Nationale 08/11/2017
Les « Députés du Canal Seine-Nord » auditionne Xavier Bertrand
Visite de l'entreprise
HAM 20/10/2017
Visite de l'entreprise "SOMAT" spécialisée dans le machinisme agricole.
Avec l'équipe de l'entreprise
HAM 20/10/2017
Avec l'équipe de l'entreprise "Vassent mécanique générale", en présence du maire, Grégory Labille.
Visite des serres de Stanislas De Thézy, en présence du maire, Philippe Slusarcsyk.
EPPEVILLE 20/10/2017
Visite des serres de Stanislas De Thézy, en présence du maire, Philippe Slusarcsyk.

Les archives : 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

 

imprimer cette page

ROYE 12/02/2018

A la rencontre de la classe de CM2 de Lucie Heyman à l'école Jeanne D'Arc de Roye, sélectionnée pour participer à la 22ème édition du Parlement des enfants.

  

PROPOSITION DE LOI

 

visant à lutter contre les emballages inutiles

 

PRÉSENTÉE PAR

 

BIBAUT Lea, BOUCAUT Axel, BOUTIN Eloane, CAPELIER Mathilde, COTTARD Charlotte, DEMORY Adrien, DENEUX Flavie, DUQUENNE Elouan, FIOLET Arthur, FOURNIER Gabin, GRENIER-CARON Suzanne, HOF Noah, JANY Elie, JUDIN Alexandre, LEGRAS Lucie, LEMATTE Ethane, LENTULUS Eva, LESAGE Amandine, MOREEL Clémence, MORISSEAU Pauline, NUYTTEN Lisa, RICHARD Emma, TABARY Valentin, VANLANGENDONCK Romain

 

Élèves de la classe de CM2 de l’école élémentaire Jeanne d'Arc de ROYE

 

ENCADRÉS PAR

 

Mme HEYMAN

 

EXPOSÉ DES MOTIFS

 

            Mesdames, Messieurs, en tant que citoyens responsables, nous devons agir !

 

            Chaque citoyen doit limiter ses propres déchets engendrés par l'emballage secondaire destiné à constituer des lots de produits unitaires. Ce suremballage vise uniquement à améliorer la protection d’un produit ou l'aspect visuel avec un emballage non nécessaire qui ne modifie pas sa conservation.

 

            En effet, quelle est l'utilité du carton entourant un tube de dentifrice si ce n'est un aspect attractif ou une facilité de rangement ? Quel est l'intérêt du plastique entourant un lot de produits si ce n'est d'informer le consommateur sur une promotion ?

            Les élèves constatent que lors des courses, de nombreux emballages sont inutiles et sont directement jetés à la poubelle. Ce sont donc des déchets inutiles à l'homme qui leur deviennent nuisibles. De plus, la production d'emballages participe au gaspillage de ressources importantes comme le bois ou l'eau qui est indispensable sur Terre.

 

            D'après une étude du site Planetoscope, la part des emballages dans les ordures ménagères des français représente 30% de leur poids, soit 2 900 emballages par seconde !

 

            Les fabricants et les distributeurs doivent améliorer leurs méthodes de conditionnement afin de diminuer les coûts d'emballage mais surtout pour réduire les déchets. La loi du 15 juillet 1975 met en avant la réduction des déchets à la source. Il est temps d'obliger les entreprises à utiliser uniquement des éco-emballages qui demeurent utiles à la conservation du produit.

 

            Par ailleurs, nous constatons que 80 % de la pollution marine est d'origine terrestre et que 3 déchets trouvés en mer sur 4 sont des plastiques. On estime qu'ils étouffent 1,5 millions d'animaux (oiseaux, mammifères marins...) chaque année. Est-ce normal qu'un 7ème continent de déchets en plastique soit présent dans l'océan Pacifique avec une taille représentant six fois la France ? Comment sommes-nous capables de laisser les déchets s'accumuler un peu partout ? Un rapport de la Fondation Ellen MacArthur qui est une association britannique explique qu' "en 2050, si rien ne change, la masse de plastiques dans l'océan sera supérieure à celle des poissons." Il est temps d'arrêter de détériorer notre planète en commençant par supprimer le suremballage inutile.

 

            De très nombreux animaux meurent à cause des déchets présents dans les océans en restant bloqués dans des déchets de plastique, en mourant de faim à cause d'un emballage plastique ou encore en avalant de petits déchets en pensant se nourrir.

 

            Les consommateurs sont poussés à acheter par lots ou des quantités non désirées en fonction du conditionnement. Nous devons laisser le choix de la quantité aux consommateurs afin de leur donner la possibilité de n'acheter que la quantité souhaitée. Pourquoi ne pourrait-on pas acheter le nombre de bonbons dans les grandes surfaces comme à la boulangerie ? Ainsi, de nombreux gaspillages pourraient être évités, le coût de l'emballage supprimé.

 

            Mesdames, Messieurs, nous souhaitons voir diminuer ou interdire l'utilisation des suremballages s’avérant inutiles à la conservation des produits et dégradant à long terme notre planète si précieuse. Notre planète n'est pas faite pour être dégradée mais pour être préservée !

 

Article 1er

 

Les suremballages sont interdits et chaque produit se vend uniquement à l'unité. Les promotions par lots sont directement indiquées par des affiches ou autre écrit.

Les magasins mettent à disposition des consommateurs des bacs de tri (cartons et plastiques) pour y déposer les suremballages inutiles issus des produits achetés. Ainsi, les entreprises qui produisent des suremballages non destinés à la conservation, à l'hygiène et à l'unique information des produits sont soumises à une amende qui permettra de traiter les déchets.

 

Article 2

 

Toutes les villes et tous les villages doivent disposer de poubelles ainsi que de panneaux pour indiquer leur emplacement.

 

Article 3

 

Chaque grande surface doit laisser le choix aux consommateurs de pouvoir acheter uniquement la quantité souhaitée d'aliments de première nécessité en proposant la vente au détail.

 

Article 4

 

Les sacs plastiques jaunes et bleus destinés aux papiers et aux bouteilles en plastique sont remplacés par une poubelle solide jaune et une autre bleue constituées de plastique recyclé, qui est vidée par les éboueurs.

 

 

 

A la rencontre de la classe de CM2 de Lucie Heyman à l'école Jeanne D'Arc de Roye, sélectionnée pour participer à la 22ème édition du Parlement des enfants.

ROYE
A la rencontre de la classe de CM2 de Lucie Heyman à l'école Jeanne D'Arc de Roye, sélectionnée pour participer à la 22ème édition du Parlement des enfants.

12/02/2018

  

PROPOSITION DE LOI

 

visant à lutter contre les emballages inutiles

 

PRÉSENTÉE PAR

 

BIBAUT Lea, BOUCAUT Axel, BOUTIN Eloane, CAPELIER Mathilde, COTTARD Charlotte, DEMORY Adrien, DENEUX Flavie, DUQUENNE Elouan, FIOLET Arthur, FOURNIER Gabin, GRENIER-CARON Suzanne, HOF Noah, JANY Elie, JUDIN Alexandre, LEGRAS Lucie, LEMATTE Ethane, LENTULUS Eva, LESAGE Amandine, MOREEL Clémence, MORISSEAU Pauline, NUYTTEN Lisa, RICHARD Emma, TABARY Valentin, VANLANGENDONCK Romain

 

Élèves de la classe de CM2 de l’école élémentaire Jeanne d'Arc de ROYE

 

ENCADRÉS PAR

 

Mme HEYMAN

 

EXPOSÉ DES MOTIFS

 

            Mesdames, Messieurs, en tant que citoyens responsables, nous devons agir !

 

            Chaque citoyen doit limiter ses propres déchets engendrés par l'emballage secondaire destiné à constituer des lots de produits unitaires. Ce suremballage vise uniquement à améliorer la protection d’un produit ou l'aspect visuel avec un emballage non nécessaire qui ne modifie pas sa conservation.

 

            En effet, quelle est l'utilité du carton entourant un tube de dentifrice si ce n'est un aspect attractif ou une facilité de rangement ? Quel est l'intérêt du plastique entourant un lot de produits si ce n'est d'informer le consommateur sur une promotion ?

            Les élèves constatent que lors des courses, de nombreux emballages sont inutiles et sont directement jetés à la poubelle. Ce sont donc des déchets inutiles à l'homme qui leur deviennent nuisibles. De plus, la production d'emballages participe au gaspillage de ressources importantes comme le bois ou l'eau qui est indispensable sur Terre.

 

            D'après une étude du site Planetoscope, la part des emballages dans les ordures ménagères des français représente 30% de leur poids, soit 2 900 emballages par seconde !

 

            Les fabricants et les distributeurs doivent améliorer leurs méthodes de conditionnement afin de diminuer les coûts d'emballage mais surtout pour réduire les déchets. La loi du 15 juillet 1975 met en avant la réduction des déchets à la source. Il est temps d'obliger les entreprises à utiliser uniquement des éco-emballages qui demeurent utiles à la conservation du produit.

 

            Par ailleurs, nous constatons que 80 % de la pollution marine est d'origine terrestre et que 3 déchets trouvés en mer sur 4 sont des plastiques. On estime qu'ils étouffent 1,5 millions d'animaux (oiseaux, mammifères marins...) chaque année. Est-ce normal qu'un 7ème continent de déchets en plastique soit présent dans l'océan Pacifique avec une taille représentant six fois la France ? Comment sommes-nous capables de laisser les déchets s'accumuler un peu partout ? Un rapport de la Fondation Ellen MacArthur qui est une association britannique explique qu' "en 2050, si rien ne change, la masse de plastiques dans l'océan sera supérieure à celle des poissons." Il est temps d'arrêter de détériorer notre planète en commençant par supprimer le suremballage inutile.

 

            De très nombreux animaux meurent à cause des déchets présents dans les océans en restant bloqués dans des déchets de plastique, en mourant de faim à cause d'un emballage plastique ou encore en avalant de petits déchets en pensant se nourrir.

 

            Les consommateurs sont poussés à acheter par lots ou des quantités non désirées en fonction du conditionnement. Nous devons laisser le choix de la quantité aux consommateurs afin de leur donner la possibilité de n'acheter que la quantité souhaitée. Pourquoi ne pourrait-on pas acheter le nombre de bonbons dans les grandes surfaces comme à la boulangerie ? Ainsi, de nombreux gaspillages pourraient être évités, le coût de l'emballage supprimé.

 

            Mesdames, Messieurs, nous souhaitons voir diminuer ou interdire l'utilisation des suremballages s’avérant inutiles à la conservation des produits et dégradant à long terme notre planète si précieuse. Notre planète n'est pas faite pour être dégradée mais pour être préservée !

 

Article 1er

 

Les suremballages sont interdits et chaque produit se vend uniquement à l'unité. Les promotions par lots sont directement indiquées par des affiches ou autre écrit.

Les magasins mettent à disposition des consommateurs des bacs de tri (cartons et plastiques) pour y déposer les suremballages inutiles issus des produits achetés. Ainsi, les entreprises qui produisent des suremballages non destinés à la conservation, à l'hygiène et à l'unique information des produits sont soumises à une amende qui permettra de traiter les déchets.

 

Article 2

 

Toutes les villes et tous les villages doivent disposer de poubelles ainsi que de panneaux pour indiquer leur emplacement.

 

Article 3

 

Chaque grande surface doit laisser le choix aux consommateurs de pouvoir acheter uniquement la quantité souhaitée d'aliments de première nécessité en proposant la vente au détail.

 

Article 4

 

Les sacs plastiques jaunes et bleus destinés aux papiers et aux bouteilles en plastique sont remplacés par une poubelle solide jaune et une autre bleue constituées de plastique recyclé, qui est vidée par les éboueurs.

 

 

imprimer cette page