en sa qualité de président parlementaire du groupe d’études sur la santé mondiale, Stéphane petit-déjeunait à Paris avec Michèle Boccoz, sous-directrice générale de l’OMS (OrganisationMondiale de la Santé) pour faire le pont sur les politiques publiques en matière de lutte contre la paludisme, le sida et la tuberculose.

PARIS
en sa qualité de président parlementaire du groupe d’études sur la santé mondiale, Stéphane petit-déjeunait à Paris avec Michèle Boccoz, sous-directrice générale de l’OMS (OrganisationMondiale de la Santé) pour faire le pont sur les politiques publiques en matière de lutte contre la paludisme, le sida et la tuberculose.

29/08/2018

imprimer cette page