imprimer cette page

Canal Seine-Nord : Prorogation de la DUP 31/07/2018

Stéphane Demilly tient à réagir à la publication au Journal officiel, du décret "prorogeant les effets du décret du 11 septembre 2008 déclarant d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation du canal à grand gabarit Seine-Nord Europe".

Canal Seine-Nord Europe : Prorogation de la déclaration d’utilité publique, une nouvelle avancée !

Mardi 31 juillet 2018

 

Stéphane Demilly, Député de la Somme, tient à réagir à la publication, ce jour, au Journal officiel, du décret "prorogeant les effets du décret du 11 septembre 2008 déclarant d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation du canal à grand gabarit Seine-Nord Europe et de ses aménagements connexes, entre les communes de Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord)".

 

"Je ne peux que me réjouir de la publication de ce décret que j’attendais avec impatience. Il s’agit là d’une nouvelle étape positive qui s’ajoute aux nombreuses avancées que nous avons obtenues ces derniers mois grâce à notre mobilisation.

 

Je pense ainsi, notamment, à la confirmation récente par le Premier ministre de l’inscription, dans la future Loi d’Orientation des Mobilités, de la régionalisation du projet de Canal Seine-Nord, mais aussi à l’annonce de la commission européenne de sa volonté de porter la contribution financière de l’Europe à 50% de la deuxième partie des travaux.

 

Si tous les signaux semblent au vert, je reste cependant extrêmement vigilant et mobilisé sur ce beau dossier, comme je l’ai toujours été.

 

Ce que j’attends désormais, c’est :

1- La date à laquelle le projet de loi d’orientation des mobilités sera débattu à l’Assemblée nationale. Annoncé au printemps dernier, puis à cet été, et désormais à l’automne, il se murmure désormais que le débat pourrait finalement être décalé à début 2019.

2- Le mode de financement du milliard d’euros que l’Etat doit apporter au projet. Il a été évoqué une « taxe nationale à assiette locale », mais nous ne savons toujours pas quelle forme cela prendra.

3- Et, bien entendu, que l’on travaille dès à présent, avec les collectivités, à un schéma d’organisation et de gestion des futures plateformes qui seront installées le long du Canal et qui permettront la création d’activités économiques et de nombreux emplois pour nos territoires."


Consulter le décret