imprimer cette page

Communiqué de presse 04/07/2018

Pensions de réversion: Stéphane Demilly interpelle le gouvernement.

 Alerté à de nombreuses reprises sur le sujet, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a décidé d’interpeller Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, sur l’avenir des pensions de réversion.

 

Lors de la séance de questions au gouvernement du mercredi 27 juin 2018, Madame la Ministre a en effet déclaré : « Nous ne savons pas quel sera le dispositif de réversion dans le futur système, mais il n’a pas vocation à disparaître. (…) L’objectif est de recueillir les avis de chacun, les avis des partenaires sociaux, des citoyens, des parlementaires. »

 

Des propos particulièrement flous qui nécessitent un éclaircissement rapide.

 

« Après la hausse de la CSG, qui touche durement les retraités de notre pays, ces propos suscitent l’inquiétude chez nombre de nos concitoyens. S’il semble envisagé de maintenir un dispositif de réversion, le doute persiste sur les modalités de celui-ci. Des questions se posent en effet, notamment, concernant le montant des pensions ainsi que des catégories de bénéficiaires concernés en fonction des différentes carrières professionnelles » écrit notamment Stéphane Demilly dans la question écrite qu’il vient de déposer.

 

 

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de sa question écrite :

 

« M. Stéphane Demilly interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’avenir des pensions de réversion.

 

Lors de la séance de Questions au gouvernement du mercredi 27 juin 2018, Madame la Ministre a notamment déclaré : « Nous ne savons pas quel sera le dispositif de réversion dans le futur système, mais il n’a pas vocation à disparaître. (…) L’objectif est de recueillir les avis de chacun, les avis des partenaires sociaux, des citoyens, des parlementaires. »

 

Après la hausse de la CSG, qui touche durement les retraités de notre pays, ces propos suscitent l’inquiétude chez nombre de nos concitoyens. S’il semble envisagé de maintenir un dispositif de réversion, le doute persiste sur les modalités de celui-ci. Des questions se posent en effet, notamment, concernant le montant des pensions ainsi que des catégories de bénéficiaires concernés en fonction des différentes carrières professionnelles.

 

Dans ce cadre, M. Stéphane Demilly alerte Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la nécessité de préserver le pouvoir d’achat des retraités dans le cadre de la réforme soumise au débat public actuellement, et particulièrement des veuves et des veufs de notre pays.

 

Ces derniers sont nombreux à se trouver dans des situations de fragilité qu’il convient de prendre en considération sérieusement.

 

Il lui demande donc les mesures qu’elle envisage de prendre afin de garantir l’avenir des pensions de réversion et pour préserver le pouvoir d’achat des retraités. »