imprimer cette page

Canal Seine Nord Europe 05/03/2018

Les « Députés du Canal Seine-Nord Europe » sollicitent une rencontre avec le Président de la République.

 Au nom du groupe des « Députés du Canal Seine-Nord Europe », qui rassemble 33 députés, de différentes tendances politiques, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a sollicité une rencontre avec le Président de la République afin de faire le point sur l’avenir du projet.

 

« Il nous semble essentiel que le Projet de loi relatif aux mobilités, qui doit être présenté prochainement au parlement, intègre le Canal Seine-Nord Europe ainsi que son financement.

 

Au regard de l’importance stratégique de ce projet à l’échelle européenne, nous souhaiterions nous en entretenir directement avec vous pour faire le point sur les différentes étapes à venir et rassurer les investisseurs, les acteurs et élus locaux, ainsi que nos concitoyens qui fondent de grands espoirs dans ce projet » écrivent-ils notamment dans le courrier.

 

 

Ci-dessous, l’intégralité de la lettre adressée à Emmanuel Macron ainsi que la liste des « Députés du Canal Seine-Nord Europe ».

 

« Monsieur le Président de la République,

 

Au nom du groupe des « Députés du Canal Seine-Nord Europe », qui rassemble 33 députés, de différentes tendances politiques, nous sollicitons une rencontre avec vous afin de faire le point sur l’avenir du projet de Canal Seine-Nord Europe.

 

Comme vous le savez, ce grand chantier représente un formidable vecteur d’aménagement du territoire et de développement économique pour tout le grand nord de la France. Plusieurs milliers d’emplois seront créés durant les travaux, puis plusieurs milliers d’autres, dans un second temps, grâce à l’activité économique générée. Les plateformes impulsées et pilotées par les collectivités territoriales auront ici un rôle majeur, un certain nombre d’entreprises s’y étant d’ores et déjà positionnées depuis plusieurs années.

 

Cependant, après de nombreux rebondissements politiques et financiers sur ce dossier, le doute semble toujours persister sur le bouclage de son plan de financement.

 

Si l’Europe a bien confirmé son haut niveau de participation, et que les collectivités (régions et départements) ont fait des propositions audacieuses et pris des engagements très forts, la question du rôle financier de l’Etat reste incertaine.

 

Lors de votre déplacement à Amiens le 3 octobre dernier, plusieurs centaines d’élus, chefs d’entreprises et citoyens s’étaient réunis devant l’Hôtel de région afin de vous signifier la mobilisation de nos territoires pour cette infrastructure.

 

La veille de ce déplacement, le Premier ministre adressait un courrier aux collectivités dans lequel il précisait que « le financement par l’Etat de son engagement de 1 milliard d’euros pourrait se faire via un emprunt de la Société de projet remboursé par des annuités de l’ordre de 40 millions d’euros sur 40 ans » tout en souhaitant que « ces annuités soient financées par des taxes nationales à assiette locale affectées à la Société de projet ».

 

Quatre mois plus tard, la situation n’a pas avancé et les acteurs économiques, qui sont prêts à investir dans nos territoires, s’impatientent et s’inquiètent. Dans ce cadre, il nous semble essentiel que le Projet de loi relatif aux mobilités, qui doit être présenté prochainement au parlement, intègre le Canal Seine-Nord Europe ainsi que son financement.

 

Au regard de l’importance stratégique de ce projet à l’échelle européenne, nous souhaiterions nous en entretenir directement avec vous pour faire le point sur les différentes étapes à venir et rassurer les investisseurs, les acteurs et élus locaux, ainsi que nos concitoyens qui fondent de grands espoirs dans ce projet.

 

Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de notre haute considération. »

 

Stéphane Demilly

Député de la Somme, Coordinateur du groupe des « Députés du Canal Seine-Nord »

 

 

Liste des membres du groupe des « Députés du Canal Seine-Nord Europe »

 

Pascal Bois, Député de l’Oise, LREM

Aude Bono, Députée de l’Aisne, LREM

Jean-Louis Bourlanges, Député Hauts-de-Seine, MODEM

Guy Bricout, Député du Nord, Les Constructifs LC

Jean-Louis Bricout, Député de l’Aisne, Nouvelle Gauche NG

Alain Bruneel, Député du Nord, Communiste

Carole Bureau-Bonnard, Députée de l’Oise, Vice-présidente de l’Assemblée nationale, LREM

Paul Christophe, Député du Nord, LC

Béatrice Descamps, Député du Nord, LC

Olivier Dassault, Député de l’Oise, LR

Marc Delatte, Député de l’Aisne, LREM

Marguerite Deprez-Audebert, Député du Pas-de-Calais, Modem

Julien Dive, Député de l’Aisne, LR

Bruno Duvergé, Député du Pas-de-Calais, Modem

Daniel Fasquelle, Député du Pas-de-Calais, LR

Christine Hennion, Députée des Hauts-de-Seine, LREM

Dimitri Houbron, Député du Nord, LREM

Christian Hutin, Député du Nord, Apparenté au groupe NG

Sébastien Huyghe, Député du Nord, LR

Jean-Christophe Lagarde, Député de Seine-Saint-Denis, LC

Jean-Claude Leclabart, Député de la Somme, LREM

Vincent Ledoux, Député du Nord, LC

Emmanuel Maquet, Député de la Somme, LR

Maxime Minot, Député de l’Oise, LR

Catherine Osson, Député du Nord, LREM

Jean-Pierre Pont, Député du Pas-de-Calais, LREM

Benoit Potterie, Député du Pas-de-Calais, LREM

Laurianne Rossi, Députées des Hauts-de-Seine, LREM

Agnès Thil, Députée de l’Oise, LREM

Pierre Vatin, Député de l’Oise, LR

Francis Vercamer, Député du Nord, LC

Michel Vialay, Député des Yvelines, LR

Eric Woerth, Député de l’Oise, LR